Oratorio théâtral juillet 2020

Dramaturge et metteur en scène : Antoine Juliens
Musique : Thierry Chleide

Présentation générale

2020 sera l’anniversaire des 950 ans de la fondation d’Orval.  Or de 1070, nous n’avons conservé que peu de détails historiques.  De la charte de fondation, il ne reste qu’une copie postérieure de plus d’un siècle.  De la première génération des bénédictins venus semble-t-il du Sud de l’Italie, puis de chanoines, aucun nom ne nous est parvenu.  Il faut attendre l’arrivée des premiers cisterciens en 1132, pour rencontrer la figure d’un fondateur, l’Abbé Constantin d’Orval, ami de saint Bernard, envoyé par celui-ci de l’abbaye de Trois-Fontaine en Champagne avec onze autres frères.  1070 est d’abord associé à une grande figure de l’histoire locale, le comte Arnould de Chiny, qui offre ce vallon à la première génération de moines et son successeur, Otton de Chiny, assiste à la consécration de la première église en 1124.  En ces débuts d’Orval, rayonne surtout la figure de Mathilde de Canossa qui relie Orval à l’histoire de la carte européenne, à travers les grands enjeux politiques et territoriaux, à la charnière des 11e et 12e siècles.

A travers ces origines à la fois impressionnantes et quelque peu incertaines, ce qui demeure comme essentiel, c’est l’élan d’un départ.  Je dirais le jaillissement d’une source dont la vitalité coule à travers la suite des générations de moines qui se sont succédé en ce lieu durant bientôt 950 ans.  A travers un itinéraire spirituel à chaque fois unique, ils ont médité, célébré et chanté l’œuvre de Dieu.  Ils ont aussi travaillé pour vivre, bâtir, embellir, souvent peiner à travers de multiples vicissitudes et parfois traversé de véritables drames.

Avec tout cela, quelle interpellation entendre pour nous aujourd’hui ?  Cette question, notre communauté se l’est posée.  Nous avons choisis pour y répondre d’inviter à nos côtés deux artistes pour donner un souffle esthétique et créateur à ces origines multiples d’Orval.  Il nous a semblé important que ce soit d’abord dans l’ordre d’une création pour notre temps, que cette longue histoire soit relues et revisitées.  C’est donc par la forme d’un oratorio théâtral, mêlant jeux d’acteurs et univers musical qu’Antoine Juliens et Thierry Chleide donneront l’occasion à un large public de découvrir et surtout se laisser toucher par cette aventure qui traverse les siècles.  Chaque acteur, musiciens et figurants, chacun pour leur part, donneront une résonance, une émotion, un sens particulier à ce long parcours humain et spirituel.  Tout cela sera pour juillet 2020, dans l’espace de l’ancien cloître médiéval des ruines cisterciennes d’Orval.  Dès maintenant, la communauté, les artistes et les membres de l’Association Aurea Vallis et Villare souhaitent susciter un élan autour de cet anniversaire du 950e de la fondation d’Orval.

Concrètement, cette année jubilaire sera ponctuée par trois rendez-vous : 

  • Dimanche 8 mars 2020, une célébration en lien avec l’église locale, notre diocèse de Namur, qui sera présidée par Mgr Jozef De Kezel.  Cette journée donnera aussi de l’entendre comme conférencier avec le Père Olivier Quénardel, Abbé de Cîteaux.
  • Point d’orgue de l’année jubilaire dans la dernière semaine, du 25 au 31 juillet 2020, avec six représentations de l’oratorio théâtral, « L’Or du Val », d’Antoine Juliens et Thierry Chleide.
  • Dimanche 8 novembre 2020, célébration de clôture avec événement culturel musical en l’église abbatiale d’Orval.
 
Retour haut de page